Quel est le bon moment pour une chirurgie de la cataracte ?

" Le décollement de la rétine est plus souvent provoqué par le développement d’une ou plusieurs déchirures rétiniennes c'est un cas d'urgence. Consultez les ophtalmologues de la Clinique Diar Saada "

0770 74 78 79 - 0770 96 88 87

0770 74 78 79
0770 96 88 87

Symptomes

Si vous remarquez soudainement des taches oculaires, des flotteurs et des éclairs, vous pouvez ressentir les signes avant-coureurs d’une rétine détachée. Votre vision pourrait devenir floue ou votre vision pourrait être mauvaise.

Prédisposition

Certaines conditions prédisposent au décollement de rétine : la myopie, la chirurgie de la cataracte, un traumatisme de l’œil, des antécédents de décollement de la rétine à l’autre œil, des antécédents familiaux de décollement de rétine.

La chirurgie est nécessaire pour réparer une rétine détachée. La procédure est généralement effectuée par un ophtalmologiste qui a suivi une formation avancée dans le traitement médical et chirurgical des troubles rétiniens.

Symptomes

Si vous remarquez soudainement des taches oculaires, des flotteurs et des éclairs, vous pouvez ressentir les signes avant-coureurs d’une rétine détachée. Votre vision pourrait devenir floue ou votre vision pourrait être mauvaise.

Prédisposition

Certaines conditions prédisposent au décollement de rétine : la myopie, la chirurgie de la cataracte, un traumatisme de l’œil, des antécédents de décollement de la rétine à l’autre œil, des antécédents familiaux de décollement de rétine.

La chirurgie est nécessaire pour réparer une rétine détachée. La procédure est généralement effectuée par un ophtalmologiste qui a suivi une formation avancée dans le traitement médical et chirurgical des troubles rétiniens.

Faut-il opérer ?

Parce que le traitement de la rétine décollée est seulement chirurgical. Le traitement par laser seul n’est pas possible à ce stade.

L’opération du décollement de la rétine représente un geste chirurgical majeur, car elle consiste à ré-appliquer la rétine décollée par l’une ou l’autre des méthodes décrites ci-dessous, diversement associées suivant le cas :

– Fermeture de la ou des déchirures en suturant un matériel synthétique sur la paroi externe de l’œil par action localisée et/ou circulaire (cerclage de l’œil).
– Cicatrisation des bords de la déchirure par application de froid (cryocoagulation), de chaud (diathermie, photocoagulation au laser).
– Fermeture de la ou des déchirures, dans certains cas par injection de gaz dans la cavité de l’œil.
– Ponction du liquide sous rétinien.
– Remplacement du corps vitré par gaz ou huile de silicone.
– Ablation du cristallin.

Anesthésie :

l’œil peut être insensibilisé par des injections de voisinage ou des gouttes. Une anesthésie générale est également possible avec ses propres risques. L’anesthésie quelle qu’elle soit comporte des risques potentiels quelquefois imprévisibles dépendant surtout de l’état général, des maladies chroniques (diabète, insuffisance rénale, insuffisance respiratoire, asthme, maladies cardiovasculaires et autres) et de l’âge avancé des patients.

Incidents et difficultés pre-opératoires :
– Augmentation importante de la pression intra-oculaire.
– Hémorragie intra-oculaire.
– Incarcération de la rétine dans la ponction sclérale.
– Perforation ou rupture de la paroi externe de l’œil.
– Atteinte du cristallin.
– Arrêt circulatoire au niveau du nerf optique.
– Déchirure(s) rétinienne(s).

Parce que le traitement de la rétine décollée est seulement chirurgical. Le traitement par laser seul n’est pas possible à ce stade.

L’opération du décollement de la rétine représente un geste chirurgical majeur, car elle consiste à ré-appliquer la rétine décollée par l’une ou l’autre des méthodes décrites ci-dessous, diversement associées suivant le cas :

– Fermeture de la ou des déchirures en suturant un matériel synthétique sur la paroi externe de l’œil par action localisée et/ou circulaire (cerclage de l’œil).
– Cicatrisation des bords de la déchirure par application de froid (cryocoagulation), de chaud (diathermie, photocoagulation au laser).
– Fermeture de la ou des déchirures, dans certains cas par injection de gaz dans la cavité de l’œil.
– Ponction du liquide sous rétinien.
– Remplacement du corps vitré par gaz ou huile de silicone.
– Ablation du cristallin.

Anesthésie :

l’œil peut être insensibilisé par des injections de voisinage ou des gouttes. Une anesthésie générale est également possible avec ses propres risques. L’anesthésie quelle qu’elle soit comporte des risques potentiels quelquefois imprévisibles dépendant surtout de l’état général, des maladies chroniques (diabète, insuffisance rénale, insuffisance respiratoire, asthme, maladies cardiovasculaires et autres) et de l’âge avancé des patients.

Incidents et difficultés pre-opératoires :
– Augmentation importante de la pression intra-oculaire.
– Hémorragie intra-oculaire.
– Incarcération de la rétine dans la ponction sclérale.
– Perforation ou rupture de la paroi externe de l’œil.
– Atteinte du cristallin.
– Arrêt circulatoire au niveau du nerf optique.
– Déchirure(s) rétinienne(s).

Evolution

Evolution

Evolution

Evolution

Evolution post opératoire

La récupération de la vision dépend de l’état de la rétine avant l’intervention, et ne peut être jugée avant plusieurs mois, la présence d’autres lésions de l’œil peut la limiter. 

La réussite de l’intervention dans les cas où du gaz est injecté dans l’œil dépend du maintien de la tête dans une certaine position. 

Le gaz est éliminé progressivement au cours des premières semaines qui suivent l’opération. Les voyages en avion sont contre indiqués en présence de gaz intra-oculaire. En cas d’anesthésie générale pour un autre motif, la présence de gaz intra-oculaire doit être signalée à l’anesthésiste. Une intervention chirurgicale ultérieure est nécessaire pour enlever l’huile de silicone.

Des récidives du décollement sont possibles. Dans ces cas, des récupérations sont possibles par une ou plusieurs opérations complémentaires. Un traitement complémentaire par photocoagulation au laser peut être appliqué après l’opération.
L’activité professionnelle, l’utilisation de machines ou d’instruments dangereux, la conduite automobile sont déconseillées pendant une période limitée qui sera définie par votre ophtalmologiste

Complications de l’opération

Complications de l’opération

Bien qu’elle soit parfaitement standardisée, l’opération de décollement de la rétine n’échappe pas à la règle générale selon laquelle il n’existe pas de chirurgie sans risque. Il n’est donc pas possible à votre ophtalmologiste de garantir formellement le succès de l’intervention.
Les complications sévères :

De l’opération du décollement de la rétine sont rares. Elles peuvent nécessiter une ré-intervention il s’agit :

– Augmentation importante de la pression intra-oculaire
– Hémorragie intra-oculaire
– Formation de nouvelles déchirures
– Prolifération rétino-vitrenne qui aboutit à un plissement fixé de la rétine (cause sévère de récidive du décollement de rétine).
– Prolifération d’une membrane épirétinienne maculaire
– Altération de la macula.
– Intolérance au matériel suturé sur la paroi externe de l’œil
– Nécrose de la paroi externe de l’œil avec proéminence de ce matériel sous la rétine.
– Infection intra-oculaire.
– Atrophie du nerf optique.

Evolution post opératoire

La récupération de la vision dépend de l’état de la rétine avant l’intervention, et ne peut être jugée avant plusieurs mois, la présence d’autres lésions de l’œil peut la limiter. 

La réussite de l’intervention dans les cas où du gaz est injecté dans l’œil dépend du maintien de la tête dans une certaine position. 

Le gaz est éliminé progressivement au cours des premières semaines qui suivent l’opération. Les voyages en avion sont contre indiqués en présence de gaz intra-oculaire. En cas d’anesthésie générale pour un autre motif, la présence de gaz intra-oculaire doit être signalée à l’anesthésiste. Une intervention chirurgicale ultérieure est nécessaire pour enlever l’huile de silicone.

Des récidives du décollement sont possibles. Dans ces cas, des récupérations sont possibles par une ou plusieurs opérations complémentaires. Un traitement complémentaire par photocoagulation au laser peut être appliqué après l’opération.
L’activité professionnelle, l’utilisation de machines ou d’instruments dangereux, la conduite automobile sont déconseillées pendant une période limitée qui sera définie par votre ophtalmologiste

Complications de l’opération

Bien qu’elle soit parfaitement standardisée, l’opération de décollement de la rétine n’échappe pas à la règle générale selon laquelle il n’existe pas de chirurgie sans risque. Il n’est donc pas possible à votre ophtalmologiste de garantir formellement le succès de l’intervention.
Les complications sévères :

De l’opération du décollement de la rétine sont rares. Elles peuvent nécessiter une ré-intervention il s’agit :

– Augmentation importante de la pression intra-oculaire
– Hémorragie intra-oculaire
– Formation de nouvelles déchirures
– Prolifération rétino-vitrenne qui aboutit à un plissement fixé de la rétine (cause sévère de récidive du décollement de rétine).
– Prolifération d’une membrane épirétinienne maculaire
– Altération de la macula.
– Intolérance au matériel suturé sur la paroi externe de l’œil
– Nécrose de la paroi externe de l’œil avec proéminence de ce matériel sous la rétine.
– Infection intra-oculaire.
– Atrophie du nerf optique.

Pour toutes les informations sur le décollement de la rétine

Une rétine détachée est un événement grave et menaçant la vue, qui se produit lorsque la rétine se sépare de son tissu de soutien sous-jacent. Consulté rapidement au niveau de votre ophtalmologue si vous avez une perte de vision.

Une Myopie élevés peut provoquer un décollement de la rétine. En effet, les personnes ayant une vision très courte ont généralement des globes oculaires plus longs que la normale avec des rétines plus minces qui peuvent se détacher.

De nouveaux vaisseaux sanguins se développant sous la rétine – ce qui peut se produire dans des maladies telles que la rétinopathie diabétique – peuvent éloigner la rétine de son réseau de soutien et provoquer également un décollement de la rétine.

Environ une personne sur sept qui subit un début soudain de flashs et de flotteurs aura une déchirure ou un décollement de la rétine.

Une rétine détachée est indolore. Si vous ressentez l’un des signes visuels d’un décollement de la rétine, consultez immédiatement votre ophtalmologiste. Un traitement urgent augmente vos chances de retrouver une vision perdue.

Pour poser directement vos questions à nos ophtalmologues concernant vos problèmes de vision